VIH et Grossesses non désirées : ONG CRIPS-Togo sensibilise les élèves dans les établissements scolaires.

Le développement socioculturel, économique et communautaire est l’un des défis auxquels fait face la jeunesse montante pour le bien-être de leur pays. Il n’est possible que grâce à l’action concomitante de plusieurs facteurs dont la santé et le bien-être des principaux acteurs qui sont la jeunesse. Cependant celle-ci est souvent freinée dans son élan par la maladie et les grossesses non désirée qui la rende improductive et vulnérable. Cette descente de l’ONG CRIPS-Togo dans les établissements scolaires a pour but de les outiller pour lutter contre ces fléaux.

Les collèges d’enseignement général de Dzemekey, Kévé, les lycées d’Assahoun et de Badja ont été les établissements scolaires visités par l’ONG CRIPS-Togo les 19, 20, 21 et 22 Mars 2018 pour une sensibilisation de masse sur les grossesses précoces, le VIH/SiDA et les IST. Également l’organisation non gouvernementale a saisi l’occasion pour octroyer des services en conseil dépistage volontaire du VIH/Sida, la prise en charge syndromique des cas d’IST et pour offrir des méthodes de contraception en milieu scolaire. Ces sensibilisations ont été précédées dans ces localités de projection de film portant sur les grossesses précoces.

La maladie du VIH/ Sida, les infections sexuellement transmissibles et les grossesses précoces ont des conséquences néfastes sur la vie communautaire en général et sur la santé de la jeune fille en particulier. Pour le Directeur exécutif de CRIPS-Togo, Dr AHO Komivi Mawusi Anthony « la jeunesse est la force montante, le bras de fer du pays. Notre action envers elle éveillera davantage sa conscience pour qu’elle réalise les dangers auxquelles elle s’expose en n’adoptant pas des comportements responsables. »